LSG

Equipe LSG

DYNASCRIPT

Description: 

Littératie en construction : invariants et spécificités au travers de l’étude comparative des productions de publics diversifiés

Ce projet vise à affiner notre compréhension des stratégies et processus en jeu dans l’acquisition de l’écrit et l’accès à la littératie dans sa diversité et sa dynamique. Il sera mené à travers l’étude des productions écrites d’apprenants de profils diversifiés et relevant de divers genres discursifs et prévoit pour ce faire la constitution, l’informatisation et le codage d’un vaste corpus d’écrits que nous souhaitons rendre, à terme, accessible à toute la communauté scientifique.

Les objectifs sont :

  • d’affiner notre compréhension des processus d’acquisition et de développement des compétences en matière d’écrit en général (i-e comparativement aux processus en jeu dans l’acquisition des langues dans leur forme parlée ou signée ;
  • de dégager d’éventuels invariants en transversal de profils d’apprenants (L1/L2 ; entendant/sourd ; enfant/adulte ; degrés de littératie) et de genres d’écrits diversifiés ;
  • de préciser si et quelles variables interviennent, et comment, pour spécifier les parcours d’acquisition de l’écrit ;
  • d’optimiser sur ces bases les méthodes didactiques d’enseignement de l’écrit.
     

Mots-clés : Littératie, corpus d’écrits, langues vocales, langues des signes, acquisition, didactique de l’écrit, genres de discours, lectes d’apprenants

Responsable(s): 
Brigitte Garcia, SFL (CNRS & Université Paris 8) Marzena Watorek, SFL (CNRS & Université Paris 8) Sarah De Vogué, Modyco (CNRS & Université Paris 10) Frédérique Sitri, Modyco (CNRS & Université Paris 10)
Equipe(s): 

CREAGEST

Description: 

Les données de ce projet continuent à être exploitées pour différents travaux de recherche.

ANR 2008-2011

Le projet Réalisation de corpus de donnés visuelles pour l’analyse des processus de création d’unités gestuelles (CREAGEST) a pour ambition la constitution et la documentation de corpus de données vidéo de productions gestuelles incluant des productions discursives de Langue des Signes Française (LSF) d’enfants et d’adultes sourds et des productions de gestualité naturelle (gestualité dite coverbale). Un enjeu opérationnel large de ce projet est, à terme, de mettre à la disposition des communautés françaises et internationales de chercheurs des corpus substantiels et représentatifs en s’attachant à pallier les manques actuels en la matière et en visant une complémentarité avec les corpus déjà constitués.

Le choix des types de corpus et les méthodologies proposées visent à répondre à deux niveaux corrélés d’objectifs :

  1. Un objectif de modélisation linguistique : il s’agit d’approfondir notre compréhension des processus à l’œuvre dans la création, la sémiotisation et la stabilisation de la gestualité humaine signifiante. Le modèle linguistique élaboré par Cuxac (1996, 2000) pour la LSF se fonde sur l’hypothèse d’une sémiogénèse ancrée sur un processus d’iconicisation de l’expérience perceptivo-pratique qui serait à l’œuvre aussi bien au plan ontogénétique de l’acquisition et de la mise en place des structures linguistiques de la LSF chez l’enfant sourd qu’au plan phylogénétique de la constitution de la langue et de son évolution. Notre projet vise à constituer des corpus permettant d’explorer et tester la validité de cette hypothèse.
  2. Un objectif centré sur la documentation des corpus : l’enjeu est de permettre à terme aux différentes communautés de chercheurs et de locuteurs un accès constructif et pérenne aux données recueillies.

On projette à ce titre :

L’élaboration d’une plateforme devant permettre la formation d’enquêteurs sourds aux méthodes de recueil de données, l’archivage sur un serveur, la mise en place des moyens de pérennisation des méthodes, des collectes et des collaborations.

Une optimisation des outils d’annotation, qui comprendra une formation générale à un outil d’annotation (ANVIL), permettant aux chercheurs de concevoir des fichiers de spécifications (standard XML).

Une prise en compte de l’interopérabilité, pour un meilleur échange international des données et des analyses entre chercheurs : Projet ECHO (avec la norme IMDI pour les métadonnées et le logiciel ELAN), l’immense base de données CHILDES.

Dates: 
2008 à 2011
Responsable(s): 
Christian Cuxac
Membres: 

Université Paris 8 / UMR 7023 - équipe Langues des signes et gestualité

  • Christian Cuxac
  • Dominique Boutet
  • Ivani Fusellier-Souza
  • Brigitte Garcia
  • Marie-Thérèse L'Huillier
  • Marie-Anne Sallandre

 

Université Lille 3 /UMR 8163 - Savoirs, textes, langage

 

Université de Caen et Paris 5 / UMR 6194 - Groupe d’imagerie neurofonctionnelle

  • C. Courtin
Equipe(s): 

LGIDF

Description: 

Le projet Langues et Grammaires en Ile-de-France (LGIDF) a pour but d’archiver et rendre accessibles à un public large, en français, des informations sur les langues de l’immigration récente en Ile-de-France. Notre projet se situe ainsi dans la complémentarité du travail de recensement des "langues de France" effectué sous l’égide de la Direction Générale de la Langue Française et des Langues de France (DGLFLF). L’excellent rapport de Bernard Cerquiglini sur "les langues de la France" (voir le site de la DGLFLF, et le corpus de la parole mis en ligne par le Ministère de la Culture n’inventorient que les langues d’implantation relativement ancienne, en laissant de côté celles des migrants plus récents (chinois, tamoul, haïtien, langues d’Afrique subsaharienne, par exemple).

Dates: 
2013 à 2030
Responsable(s): 
Anne Hertz et Elena Soare
Membres: 

Responsables

  • Anne Zribi-Hertz (morphosyntaxe théorique et descriptive)
  • Elena Soare (morphosyntaxe et sémantique)
  • Sarra El Ayari (responsable technique)

 

Didactique, acquisition L2, anthropologie de la communication

  • Annie-Claude Demagny
  • Ewa Lenart
  • Elodie Oursel
  • Marzena Watorek

 

Domaines spécifiques

  • Matilde Accattoli (italien)
  • Patricia Cabredo Hofherr (allemand)
  • Dana Cohen (hébreu)
  • Brigitte Garcia (langues des signes)
  • Mathilde Hutin (phonologie)
  • Adèle Jatteau (phonologie)
  • Tatiana Kiseleva (russe)
  • Brenda Laca (espagnol)
  • Mohamed Lahrouchi (arabe, berbère, sémitique)
  • Ewa Lenart (polonais)
  • Marie-Thérèse L'Huillier (LSF)
  • Léa Nash (russe, géorgien)
  • Isabelle Roy (persan)
  • Michela Russo (italien)
  • Marie-Anne Sallandre (LSF)
  • Elena Soare (roumain)
  • Francesc Torres Tamarit (catalan)
  • Sophie Wauquier (phonologie, acquisition)
  • Anne Zribi-Hertz (créole haïtien, français)
Equipe(s): 
Porté par SFL