[UMR] Patrizia Giuliano (U. degli studi di Napoli, Federico II))

Titre: 
Maîtriser la cohésion discursive en L1 et en L2 : adultes, enfants et bilingues précoces
Date: 
Lundi 19 Mars 2018 - 10:00 à 12:00
Lieu détaillé: 

salle 159

Description: 

Patrizia Giuliano, (Università degli studi di Napoli, Federico II)

La maîtrise de la cohésion discursive en L1 et en L2:
adultes, enfants et bilingues précoces

Cet exposé présente une comparaison des productions orales – discours narratifs – réalisées par trois types d’apprenants, enfants italophones et francophones de 4, 7 et 10 ans, apprenants adultes de l’italien, de l’anglais et de l’espagnol L2, et sujets bilingues (italien/français). L’objectif de cette comparaison est d’identifier le parcours acquisitionnel en ce qui concerne la maîtrise de la cohésion discursive chez les trois types de sujets tout en y intégrant la dimension translinguistique et typologique, notamment grâce à l’analyse des productions des locuteurs natifs des langues concernées (groupes de contrôle).

Mon étude se base sur les données provenant de la tâche The Finite Story, mise en place par Christine Dimroth (2006) consistant à raconter une histoire à partir d’un court métrage composé d’une série de scènes visionnées par le locuteurs online.

Nos résultats montrent qu’en acquisition de la L1, la maîtrise des schémas typiques de la L1 s’intègre à des schémas neutres, partagés par les enfants plus jeunes des deux langues considérées. En ce qui concerne les résultats en L2, chez des apprenants adultes les difficultés à construire la cohésion discursive persistent malgré un niveau avancé d’acquisition et l’exposition à des cours de langue. Pour les bilingues, enfin, le modèle de cohésion discursive qui prévaut est un modèle mixte.

Nous intégrerons notre présentation avec les résultats d’autres recherches basées sur les données provenant de la même tâche réalisée par des locuteurs du français, l’allemand, le néerlandais (Dimroth et al. 2010) et par des apprenants adultes, francophones de l’allemand et italophones du français (Andorno et Benazzo 2013).

Références bibliographiques

Andorno, C. & Benazzo, S. (2013), L’acquisition L2 de langues proches: expression de la continuation et de l’itération en français et italien L2. Dans: Margarita Borreguero Zuloaga et Sonia Gómez-Jordana Ferary, Marqueurs du Discours dans les Langues Romanes: Une Approche Contrastive, Limoges, Lambert-Lucas.

Dimroth, Ch. (2006), The Finite Story. Max-Planck-Institut for Psycholinguistics, 2006: http://corpus1.mpi.nl/ds/imdi_browser?openpath=MPI560350%23

Dimroth, Ch.  & col., (2010), “Given claims about new topics. How Romance and Germanic speakers link changed and maintained information in narrative discourse”, in Journal of pragmatics 422’, 2010: pp. 3328-3344.