Samedi, Novembre 13, 2021

journée
 
 
Before 01
01
02
03
04
05
06
07
08
09
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
13/11/2021 - 14:00

Résumé en français

Mots clés : acquisition d’une langue seconde, référence spatiale dynamique, typologie, français, turc, polonais, espace, mouvement volontaire, mouvement provoqué.

Cette thèse vise à étudier comment les apprenants de deux langues sources différentes, le polonais et le turc, acquièrent la référence spatiale dynamique dans une même langue cible, le français. Nous analysons les données de production, issues de la tâche de récit de film, initiée par un film d’animation (APN, Watorek 2004), effectuées par des locuteurs natifs (groupes de contrôle des trois langues, en français, en turc et en polonais), ainsi que par les apprenants turcophones et polonophones en français langue cible. 

Des travaux antérieurs ont montré l’impact des langues sources sur l’acquisition de la référence spatiale dynamique en langue cible (Hickmann 2008, 2011, Demagny 2013, von Stutterheim 2003, Anastasio 2018).

Compte tenu des différences typologiques entre langues à cadrage verbal dont le français et le turc et langues à satellites dont le polonais, (Talmy 2000), notre objectif est de voir dans quelle mesure ces différences impactent l’acquisition du français L2.

D’une part, nos résultats issus de l’analyse des données des locuteurs natifs, révèlent une richesse et une productivité des ressources extra-verbales en turc. Ce phénomène permet de reconsidérer la place du turc au sein du groupe des langues à cadrage verbal.

D’autre part, les résultats de l’analyse des productions des apprenants, ont permis de révéler des nuances qui ne se résument pas uniquement à un impact des caractéristiques typologiques des LS et ont fait également apparaitre les phénomènes acquisitionnels relevant du transfert conceptuel et de la psychotypologie des langues de Kellermann (1979).

Résumé en anglais

Keywords: second language acquisition, dynamic spatial reference, typology, French, Turkish, Polish, space, voluntary movement, induced movement.

This thesis examines how learners of two different source languages, Polish and Turkish, acquire dynamic spatial reference in the target language, French. We will analyse production data from the task of describing a film storyline, based on an animated film (APN, Watorek 2004), by native speakers (control groups speaking three languages, French, Turkish and Polish), and by Turkish-speaking and Polish-speaking learners of French as a TL.

Previous work has shown the impact of source languages on acquisition of dynamic spatial references in the target language (Hickmann 2008, 2011, Demagny 2013, von Stutterheim 2003, Anastasio 2018).

Taking into account the typological differences between verb-framed languages including French and Turkish and satellite-framed languages including Polish (Talmy 2000), our objective is to determine the degree of impact of these differences on the acquisition of French L2.

On the one hand, the results of our analysis of data from native speakers reveal a wealth and productivity of extra-verbal resources in Turkish. This phenomenon allows for reconsideration of the place of Turkish within the group of verb-framed languages.

On the other hand, the results of the analysis of the learners' productions made it possible to reveal nuances that are not only limited to an impact of the typological characteristics of the SL and also revealed the acquisition phenomena relating to conceptual transfer and Kellermann's Psychotypology of Languages (1979).

Univ. Paris 8