[Grammaires Créoles] Mideline Dragon (UP8/FLA)

11
mai.
10h00
12h00
La comparaison d’égalité en créole haïtien (CH)

Visioconférence

Mideline Dragon (FLA, U. d'Etat d'Haiti & Paris-8)

La comparaison d’égalité en créole haïtien (CH)
Contrairement à la comparaison d’inégalité, la comparaison d’égalité est peu étudiée (encore moins en CH).  Nous allons, donc dans cette présentation, nous intéresser à cette dernière. La comparaison d’égalité présente deux types de constructions : celles dites équatives qui  expriment des situations dans lesquelles les deux référents ont une propriété gradable au même degré Haspelmath (2017) (Elle est aussi belle que Marie) et celles dites similatives exprimant une manière ou une qualité égale entre un comparé et un standard (Fuchs, 2014) (Elle nage comme un poisson). Le créole haïtien (CH) dispose de plusieurs marqueurs pour exprimer les équatifs et les similatifs: tankou, menmjan ak, kou, kouwè, pòtre.  En se basant sur des données recueillis du quotidien de locuteurs natifs et des textes de musique haïtiens, nous allons analyser les constructions équatives du CH au regard des classifications de Haspelmath (2017) et de Rett (2020), voir les limites que présentent ces classifications et enfin analyser les constructions similatives du CH vu qu’elles utilisent les mêmes marqueurs de l’équatif, à l’exception de pòtre.