[Grammaires Créoles] Ulrike Albers (U. Réunion); Moles Paul (U. d'Etat d'Haiti)

Titre: 
Pluriel exclusif, General Number & lecture spécifique / Les modalités du futur en créole haïtien
Date: 
Lundi 22 Février 2021 - 14:00 à 17:00
Lieu détaillé: 

visioconférence

Description: 

14-15:30 Ulrike Albers (U. Réunion) Le lien entre pluriel exclusif, General Number & lecture spécifique (Bann en réunionnais) (exemplier/ handout)

15:30-17 Moles Paul (U. d'Etat d'Haiti) Les modalités du futur en créole haïtien (diaporama)


Résumés

Ulrike Albers (U. Réunion) Le lien entre pluriel exclusif, General Number & lecture spécifique (Bann en réunionnais)

Résumé (pdf)


Moles Paul (U. d'Etat d'Haiti)

Les modalités du futur en créole haïtien       Résumé (pdf)

Résumé
Dans cette présentation, nous nous intéresserons à l’expression du futur en créole haïtien (CH). En CH, le futur peut être exprimé par les morphèmes ap, pral et a(va). Dans la littérature portant sur le futur en CH, ap est généralement décrit comme un morphème exprimant un futur certain et a(va) un futur incertain (McCrindle, 1999 ; Lainy, 2010 ; Damoiseau, 2012 ; Glaude, 2013). Selon Damoiseau (2005), pral exprime l’imminence de l’action dans le temps.
Contrairement à ce qui est dit dans la littérature, nous montrerons que la certitude n’est pas dans le sens de ap. Le sens de ap est proche de celui de will en anglais. Il exprime un futur non aspectuel. Il est utilisé pour faire une offre et une promesse dans un futur proche. Il a un sens ratificationnel, un sens générique et un sens dispositionnel. Nous montrerons aussi que pral n’exprime pas l’imminence dans le temps mais une imminence causale ou une causalité directe au sens de Copley (2018). Au-delà de la question de l’incertitude proposée pour a(va), nous montrerons qu’il peut exprimer l’autorisation et la possibilité circonstancielle.
Puisque nous nous intéressons à la dimension modale du futur en CH, nous étudierons aussi la valeur future des modaux dwe, ka, mèt, vle, gen pou, sou et nan. A notre connaissance, la recherche portant sur la description du CH ne s’est pas encore intéressée aux effets de sens futurs de ces modaux à côté de leurs valeurs déontique et épistémique signalées généralement dans la littérature (Sylvain, 1936 ; Magloire-Holly, 1982 ; Fattier, 2003 ; DeGraff, 2007 ; Glaude, 2009 ; 2013 ; Valdman, 2015). Nous décrirons le mécanisme par lequel cette valeur se construit.

Séminaire Grammaires Créoles