Sourds et Langues des Signes

 

Description

L’équipe SLS (ex-Langues des Signes et Gestualité) a bâti son identité autour de l’Approche Sémiologique, initiée par Christian Cuxac puis développée avec son équipe. Cette approche s’articule (i) sur l’hypothèse descriptive d’une double potentialité sémiologique (dire en montrant / dire sans montrer) propre aux langues des signes (LS) ; (ii) sur l’hypothèse explicative d’une sémiogénèse de ces langues ancrée dans un processus initial d’iconicisation de l’expérience perceptive et pratique. 

De portée typologique, cette approche vise à décrire les LS en les comparant entre elles et aux autres langues du monde ainsi qu’à la gestualité humaine. 

Une orientation renforcée est la volonté d’un dialogue entre ce modèle théorique et les autres types d’approches existantes, cognitivo-fonctionnalistes ou formalistes. Il s’agit de favoriser la compréhension mutuelle  relative aux concepts descriptifs, terminologies et méthodologies utilisés pour la description d’une même LS et de LS différentes et de rendre ainsi possible une approche authentiquement comparative entre ces langues. 

L’un de nos traits forts est de considérer que les LS, langues créées par des personnes sourdes, dépendent dans leur forme et dans leur développement du regard philosophique et social porté sur elles et, en amont, sur la surdité. Ceci signifie que l’appréhension des Sourds et de leurs langues requiert une approche pluridisciplinaire, rejoignant ainsi une épistémologie répandue à l’international, celle des « Deaf Studies ». 

Mots-clés

Sourds, Langue des signes française (LSF), Approche Sémiologique,, Linguistique des Langues des Signes, Deaf Studies, Typologie des langues, Acquisition des langues des signes, Structuration lexicale de la LSF, Histoire des Sourds, traductologie LS/LV, didactique de l'écrit L2, émergence des LS, sémiologie du corps, Arts et surdité.

Présentation des axes de recherche

  • Linguistique générale et linguistique des langues des signes
  • Sémiologie du corps et émergences, Gestualité signifiante, Typologie des langues
  • Epistémologie et histoire de la surdité
  • Ecrit/oralité, sourds et langues des signes

Projets de recherche associés

  • International Research Network EURASIGN « Comparative Approach on European Sign Languages »)2018-2022 (INSHS-CNRS) (Brigitte Garcia, coordinatrice et Marie-Anne Sallandre, co-coordinatrice).
  • Dynascript (depuis 2016)Coord. Perini, SFL, Université de Lublin, Université de Naples, MoDyCo et INSHEA.  
  • Labex Arts H2H Projet UPL "Écologies artistiques et numériques des corps vivants au musée" (2020-2022), Katia Légeret.
  • Atelier  Campus Condorcet « Vers la constitution d’une archive en LSF »  (EHESS/SFL), 2019.
  • Projet « TELSF 2 » du GRAL (INJS de Paris) : adaptation d’un test de Langue des Signes (TELSF de N. Niederberger), en partenariat avec le Service Médico-Psychologique et le pôle LSF de l’INJS, ainsi qu’avec M.-A. Sallandre (Université Paris 8), dans le cadre du projet Evasigne qui associe l’INJS, le Centre de Ressources Robert Laplane, l’Université Paris Ouest (Nanterre) et l’Université Paris 8

Publications représentatives

Edition d’ouvrages et de numéros de revues à comité de lecture 

Cantin A., et Cantin Y, (2017) Le dictionnaire biographique des grands sourds en France, Paris, Editions Archives et Culture.

Cantin Y, (2018), La communauté sourde de la Belle Epoque, Paris, Editions Archives et Culture.

Encrevé, F. (2012), Les sourds dans la société française au XIXe siècle, idée de progrès et langue des signes, Grâne, Créaphis.

Garcia, B. et Derycke, M. (coord.) (2010), Sourds et Langues des signes. Norme et variations. Numéro spécial de la revue Langage et Société, n° 131, Fondation Maison des Sciences de l’Homme, Paris, 157 p.

Perini, M. (à paraître en 2020), Ce que les sourds nous apprennent sur la lecture (titre provisoire), collection « Recherches » des éditions de l’INSHEA (Institut d’enseignement supérieur et de recherche handicap et besoins éducatifs particuliers). En coédition avec les éditions Champ Social. Directeur de collection : Dimitri Afgoustidis.

Sallandre, M.-A. & Gobet S. (eds.) (à paraître) : édition d’un ouvrage collectif  sur la recherche française en langues de signes (linguistique, histoire, didactique, arts de la scène). Ouvrage rétrospectif autour des travaux de Christian Cuxac, Presses Universitaires de Rennes, collection Rivages linguistiques.   

Articles à comité de lecture dans des revues d’audience internationale 

Beaujard, L. et Garcia, B., (sous presse), « Étudier l’émergence de l’écrit chez des enfants sourds signeurs en maternelle : questions et enjeux méthodologiques », Journal of French Language Studies, 30(2), juillet 2020, 52 p.

Cantin, Y. (2019), "Les archives de la communauté sourde à Paris, quelles possibilités d'un regard élargi ?", Revisiter l'approche des sources historiques au XXIe siècle, Cahiers d'Histoire, revue du département d'histoire de l'université de Montréal, Volume XXXVII, n°1, Automne 2019, 

Encrevé, F. (2013). « La "famille" des sourds-muets face à l'idée de progrès au XIXe siècle ». Revue d'histoire du XIXe siècle, n° 46 : 145-161 (http://rh19.revues.org/4453).

Fusellier-Souza, I. (2006), Emergence and development of Signed Languages: from diachronic ontogenesis to diachronic phylogenesis. Sign Language Studies, volume 7, n° 1, Automne 2006. Gallaudet University Press. pp. 30-56.

Garcia, B. Sallandre, M-A. L’Huillier, M-Th., (2018), « Impersonal Human Reference in French Sign Language (LSF) », in R-Impersonals in Sign Languages, Special Issue of Sign Language & Linguistics (G. Barberà & P. Cabredo Hofherr, eds) 21:2, John Benjamins Publishing Company, 308-334.   https://www.researchgate.net/publication/323236648_Impersonal_Human_Reference_in_French_Sign_Language_LSF

Garcia, B. et Martinod, E. (2017), « Ancrage perceptif et invariant dans les langues des signes, langues de sourds », in Écho des études romanes, Vol. XIII. E. Biardzka, M. Dańko, G. Komur-Thilloy and F. Marsac (eds.), Université de Bohême du Sud de České Budějovice et Institut de langues et littératures romanes. République tchèque, p. 73-88. http://www.eer.cz/files/2017-1/2017_1-06_Garcia.pdf

Sennikova, Y., Garcia, B., (2018) « Statut et rôle des composants sublexicaux dans la structuration du lexique en langue des signes française (LSF) », in Tendances actuelles en morphologie/Current trends in morphology (eds Dany Amiot, Georgette Dal et Delphine Tribout), Lexique, numéro 23 (2018) : 131-159. https://lexique.univ-lille.fr/data/images/numero-23/Sennikova-Garcia_2019-01-09.pdf  

Articles à comité de lecture dans des revues d’audience nationale  

Burgat, S., (2014),  « Peut-on parler d’une spécificité de l’interprétation langue vocale/langue des signes ? Quelques théories de l’interprétation analysées à la lueur des particularités sémiotiques et culturelles de la LSF », in Double Sens, revue de l'Association française des interprètes et traducteurs en langue des signes, n° 1, 27-25.   

Cantin, Y. (2018). Pierre Desloges le regard sourd du 18e siècle. Autour des Observations dun sourd et muet (1779). Dix-huitième siècle, vol. 50, n°1, 2018, pp 357-371.

De Vogüé, S., Espinosa, N., Garcia, B., Perini, M., Sitri, F., Watorek, M. (2016), « Constitution d’un grand corpus d’écrits émergents et novices : principes et méthodes », Corpus, 16, Spécificités et contraintes des grands corpus de textes scolaires : problèmes de transcription, d’annotation et de traitement, numéro coordonné et présenté par Claire Doquet, Jacques David et Serge Fleury, déc. 2016, 65-85. http://journals.openedition.org/corpus/2737

Encrevé, F. (2008). « Réflexions sur le congrès de Milan et ses conséquences sur la langue des signes française à la fin du XIXe siècle ». Le Mouvement social, n° 223 : 83-98 (http://www.cairn.info/revue-le-mouvement-social-2008-2-page-83.htm).

Fusellier-Souza, I. (2006), Processus de création et de stabilisation lexicale en Langues des Signes (LS) à partir d’une approche sémiogénétique. GLOTTOPOL - Revue de sociolinguistique en ligne, n°7. http://www.univ-rouen.fr/dyalang/glottopol/numero_7.html

Garcia, B. (2016), « Scripturisation, grammatisation et modélisation linguistique à la lumière du cas des langues des signes », Dossiers d'HEL, SHESL, 2016, Écriture(s) et représentations du langage et des langues, 9, pp. 238-253. https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01304994  et https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01304994/document

Sallandre, M.-A., Balvet, A., Besnard, G. et Garcia, B. (2019), « Étude exploratoire de la fréquence des catégories linguistiques dans quatre genres discursifs en LSF », Lidil [En ligne], 60 | 2019 (dir. M. Blondel et A. Millet), mis en ligne le 01 novembre 2019, https://journals.openedition.org/lidil/7136

Sallandre, M-A. (2020). Comparaisons typologiques entre les langues des signes, une approche sémiologiqueLalies n°40, 9-30, numéro coordonné par Frédérique Fleck.

Chapitres d’ouvrage avec comité de lecture  

Burgat, S., (2018), « Sourds/Entendants : une histoire d’amour impossible ? Essai de synthèse sur les couples mixtes », dir. Régine Delamotte, Mixités conjugales aujourd'hui, Presses universitaires de Rouen et du Havre, 59-87.

Burgat, S., (2016), « Le bilinguisme français / langue des signes : quelles sont les spécificités du bilinguisme vécu par les locuteurs sourds ? », dir. Christine Hélot et Jürgen Erfurt, L’éducation bilingue en France : politiques linguistiques, modèles et pratiques, Editions Lambert-Lucas, 288-303. 

Cuxac, C. & Sallandre, M.-A. (2007). “Iconicity and arbitrariness in French Sign Language : Highly Iconic Structures, degenerated iconicity and diagrammatic iconicity.” In Antinoro Pizzuto, E., P. Pietrandrea, R. Simone (Eds.) : Verbal and Signed Languages : Comparing Structures, Constructs and Methodologies. Berlin: Mouton de Gruyter. 13-33. doi: 10.13140/RG.2.1.4884.8483 

Encrevé, F. (2014). « La langue des signes : perpétuelle "utopie" des sourds (XVIIIe-XXe siècles) ». In Colantonio, L., Fayolle, C. (eds), Genre et utopie. Avec Michèle Riot-Sarcey. Saint-Denis, Presses universitaires de Vincennes, 403 p. : 157-180.

Fusellier-Souza, I. (2012), Multiple Perspectives on the Emergence and Development of Human Language: B. Comrie, C. Perdue and D. Slobin. In Comparative perspectives on language acquisition: a tribute to Clive Perdue / edited by Marzena Watorek, Sandra Benazzo and Maya Hickmann.Bristol ; Buffalo : Multilingual Matters, 223-244.

Garcia, B. et Encrevé, F. (2013), « La Langue des signes Française (LSF) », in Histoire sociale des Langues de France (Georg Kremnitz dir.), Presses Universitaires de Rennes, 619-629.

Garcia, B. et Sallandre, M-A (2014), « Reference resolution in French Sign Language (LSF) », in Patricia Cabredo Hofherr & Anne Zribi-Hertz (eds), Crosslinguistic studies on Noun Phrase structure and reference, Syntax & Semantics series, volume 39, Leiden/Boston : Brill, 316-364. [pdf : https://univ-paris8.academia.edu/MarieAnneSallandre–]

Garcia, B. et Sallandre, M-A, (2013), « Transcription systems for sign languages: a sketch of the different graphical representations of sign language and their characteristics », in Müller, Cornelia, Cienki, Allan, Fricke, Ellen, Ladewig, Silva, McNeill, David, Tessendorf, Sedinha (eds), Body – Language - CommunicationAn International Handbook on Multimodality in Human Interaction, (HSK) 38/1, Berlin: de Gruyter, 1125-1140. [https://tel.archives-ouvertes.fr/SFLTAMP/hal-01043755v1]

Martinod, E., Garcia, B., Fusellier, I. (sous presse, octobre 2020), «Meaningful Handshapes in the emerging Sign Languages on Marajó Island (Brazil) in a Typological Perspective » in Emerging Sign Languages in South America, Mouton de Gruyter, Series: Sign Language Typology [SLT] [https://www.degruyter.com/view/product/477075], 41 p. [contact : Olivier Le Guen, ompleguenatgmail [point] com]

Sallandre, M-A et Garcia, B. (2013), «Epistemological issues in the semiological model for the annotation of sign language », in Laurence Meurant, Aurélie Sinte, Mieke Van Herreweghe & Myriam Vermeerbergen (Eds) Sign Language research, uses and practicesCrossing views on theoretical and applied sign language linguistics » (Sign Language and Deaf Communities), Berlin / New York: Mouton De Gruyter, 159-177. 

Sallandre M.-A., Schoder C. & Hickmann, M. (2018). “Motion expressions in the acquisition of French Sign Language”. in M. Hickmann, E. Veneziano & H. Jisa (Eds.), Sources of variation in first language acquisition: Languages, contexts, and learners. Series Trends in Language Acquisition Research (TiLAR 22), chapter 17. Amsterdam: John Benjamins, 365-390.〈hal-01666029〉

Élaboration de corpus 

Fusellier-Souza, I. (2004), Corpus LS Emergentes pratiquées par des Sourds Brésiliens dans le cadre d’une thèse de doctorat. 

https://cocoon.humanum.fr/exist/crdo/search2.xql?max=500&contributor=http%3A%2F%2Fviaf.org%2Fviaf%2F207122465&keyword=LS+emergente&del_1=&del_2=&del_3=&keyword2=&limit=10

Garcia, B.  Boutet D., (2005), Corpus DGLFLF « LSF : quelles conditions pour quelles formes graphiques ? », 26 entretiens avec des adultes sourds français, environ 80 heures.  http://cocoon.huma-num.fr/exist/crdo/meta/crdo-BOD034_SOUND ).

Garcia, B. et L’Huillier, M-Th., Corpus vidéo de dialogues en LSF (51 adultes sourds interviewvés par 4 enquêteurs sourds dans 4 régions, 3 caméras). ANR Creagest (2007-2012), sous-projet Dialogues en LSF adultes et émergences lexicales106 heures [http://ircom.huma-num.fr/site/description_projet.php?projet=creagest] Corpus rendus accessibles partiellement en 2015 puis en totalité en 2020 sur la plate-forme ORTOLANG https://www.ortolang.fr/market/corpora/ortolang-000926

Sallandre, M.-A., L’Huillier, M.-T. et Vincent, C. (2016). Corpus de LSF enfantine. Projet ANR Creagest (Universités Paris 8, Paris 5 et Lille 3, dir. B. Garcia). Sous-projet 1 « Acquisition de la LSF enfantine ». Extraits du corpus sur la plateforme ORTOLANG : https://www.ortolang.fr/market/corpora/ortolang-000916

Sallandre, M.-A. et Gebert, A. (2006). Corpus de langue des signes mauricienne (8 adultes sourds, genres narratif et prescriptif), Beau-Bassin, Ile Maurice, 40 minutes. 

https://cocoon.huma-num.fr/exist/crdo/search2.xql?keyword=LSM