LCA

Equipe LCA

SFL-Cause

Description: 

Projet de la Fédération "Typologie et universaux du langage" (CNRS FR 2559), 2010-2013

Le projet Causalité dans le langage et la cognition (sfl-cause) est en lien avec l’Axe Transversal de l’UMR « Forces et causes en langage et cognition » vise à mieux comprendre l’expression de la causalité dans des structures linguistiques diverses.

Malgré le rôle central de la causalité dans de nombreux domaines du langage – par exemple, la structure argumentale, l’aspect et la modalité – aucun modèle en linguistique formelle n’a été consacré à cette dimension de façon à rendre compte de façon cohérente les travaux sur la cognition. Presque sans exception, les approches formelles ont recours à des théories contrefactuelles de la causalité (notamment celle de David Lewis), sans prendre en compte les bases cognitives de l’expression de la causalité dans la langue, dont témoigne la notion de transmission de force en linguistique cognitive, ainsi que les recherches sur le traitement du langage, l’acquisition du langage, ou la cognition du nourrisson.

Le programme regroupe linguistes et psycholinguistes dans le but d’élaborer un cadre prenant en compte toutes ces directions de recherche et de comprendre comment la causalité s’exprime dans la langue en relation avec la cognition. Il organise des séminaires réguliers ainsi que des journées scientifiques et ateliers internationaux plus larges.

Responsable(s): 
Bridget Copley et Maya Hickmann
Equipe(s): 

PARI-Primaire

Description: 

Le projet Apprentissage de l'anglais à l'école primaire (PARI-Primaire) propose de regarder de plus près ce qui se passe lors d’une première année d’apprentissage de la langue anglaise à l’école primaire, dans deux classes de cycle différent (25 enfants en CP et 30 enfants en CE2), toutes deux proposant un enseignement au niveau débutant.

Les objectifs sont :

  • D’observer ces deux classes à trois moments pendant l’année scolaire 2012-2013 (décembre, février, mai). Les leçons d’anglais de la semaine sont filmées à chaque visite, nous permettant d’analyser plus finement les activités mises en place et les interactions entre les membres du groupe.
  • D’apprécier les parcours individuels des enfants pendant cette première année d’apprentissage de l’anglais. Lors de chaque visite, ils effectueront quelques petites tâches (en anglais et en français), conçues pour refléter leur connaissances et leur compétence émergente. Plus particulièrement, nous nous intéressons à la maîtrise progressive de la prononciation anglaise, de la compréhension, du lexique et des structures discursives, ainsi qu’à l’interaction complexe entre ces différents éléments.
  • De comparer les deux groupes d’âge (6 ans, 8 ans), afin d’identifier d’éventuelles caractéristiques particulières.

 

Le projet fédère des chercheurs travaillant dans les domaines de la didactique et de l’acquisition des langues, de la psycholinguistique, de la sociolinguistique, de la psychologie développementale et de la linguistique anglaise. Nous espérons pouvoir valoriser cette recherche non seulement par des publications et communications scientifiques mais aussi par un réel échange pédagogique avec les enseignants qui nous accueillent dans leurs classes et leur conseillère pédagogique.

Responsable(s): 
Ewa Lenart et Heather Hilton
Membres: 
  • Ewa Lenart, porteur de projet (Maître de conférences, acquisition des langues), Université Paris 8
  • Heather Hilton (Professeur, didactique des langues), Université Paris 8
  • Lucile Cadet (Maître de conférences, didactique des langues), Université Paris 8
  • Frank Jamet (Maître de conférences, psychologie), Université de Cergy-Pontoise
  • Carine Royer (Maître de conférences, psychologie), Université de Cergy-Pontoise
  • Corinne Demarcy (Maître de conférences, psychologie), Université de Cergy-Pontoise
  • Nadine Herry-Bénit (Maître de conférences, phonétique anglaise et didactique) Université Paris 8
  • Takeki Kamiyama (Maître de conférences, phonétique anglaise), Université Paris 8
  • Béatrice Fracchiolla (Maître de conférences, sociolinguistique), Université Paris 8
  • Anne Pégaz (docteur en didactique des langues)
  • Naouel Zoghlami (doctorante, didactique de l’anglais), Université Paris 8
Equipe(s): 

Danse et cognition

Description: 

Labex Arts H2H (2012-2016)

Le projet Danse et cognition résulte d'une collaboration innovante entre des chercheurs en neurosciences cognitives, une chorégraphe et des spécialistes en Interaction Homme Machine, pour former une plateforme partagée destinée au développement en ligne de mesures physiologiques et neurophysiologiques des interactions danseur-danseur, danseur-chorégraphe et danseur-spectateur. Cette plateforme servira à étudier les processus cognitifs qui sous-tendent la production et la réception artistiques, ainsi que comme outil de recherche et composition chorégraphique.

Responsable(s): 
Asaf Bachrach
Equipe(s): 
Porté par SFL

CIGALE

Logo du projet CIGALE
Description: 
Labex Arts H2H Fortement axé sur les nouvelles technologies, ce projet se propose de créer un dispositif artistique questionnant les hybridations possibles entre l’Homme et la sphère virtuelle. Il prolonge les avancées réalisées lors du projet précédent Cigale 2012 : Capture et Interaction avec des Gestes Artistiques, Langagiers et Expressifs. Le dispositif créé sera ainsi le lieu d’expérimentations tant linguistiques qu’artistiques, complémentaires et donc transdisciplinaires. Véritable plate-forme de tests de gestes et d’interactions symboliques non verbales, ce dispositif robuste et abordable devrait pouvoir fournir des gestes générés paramétrables, lieu d’expérimentations en soi, et une mise en interaction possible avec un sujet réel.
Dates: 
2012 à 2015
Responsable(s): 
Dominique Boutet  
Equipe(s): 
Porté par SFL

LANGACROSS 2

Logo du projet LANGACROSS 2
Description: 

Les données de ce projet continuent à être exploitées pour différents travaux de recherche.

Structure de l'énoncé en contexte :  Langage et cognition au cours de l’acquisition – perspective translinguistique

Le projet étudie la relation entre langage et cognition au cours de l’acquisition du langage dans deux domaines : 1) l’espace et le temps ; 2) les relations contrastives et additives. Il examine les processus de conceptualisation qui interviennent dans la communication contextualisée, à la lumière de la diversité linguistique et pour différents types d’apprenants (enfants et adultes), en abordant plus particulièrement deux questions: 1) l’impact des propriétés spécifiques des langues sur l’organisation de l’information dans le discours ? 2) la nature des processus cognitifs sous-jacents et leurs implications pour la cognition dans différentes situations verbales et non verbales.

Dates: 
2011 à 2014
Responsable(s): 
Maya Hickmann
Equipe(s): 
Porté par SFL

VILLA

Description: 

Les données de ce projet continuent à être exploitées pour différents travaux de recherche.

Le projet VILLA (ANR, DFG, NWO) examine les premières étapes d’acquisition d’une langue étrangère dans des conditions contrôlées. Des vrais débutants (de 5 langues maternelles différentes: néerlandais, anglais, français, allemand, italien) ont été exposés à 14 h d’une nouvelle langue (polonais). Les tâches en polonais ont permis de suivre leurs itinéraires acquisitionnels.

Dates: 
2011 à 2013
Responsable(s): 
Marzena Watorek
Membres: 
  • Marzena Watorek
  • Rebekah Rast
Equipe(s): 

LGIDF

Description: 

Le projet Langues et Grammaires en Ile-de-France (LGIDF) a pour but d’archiver et rendre accessibles à un public large, en français, des informations sur les langues de l’immigration récente en Ile-de-France. Notre projet se situe ainsi dans la complémentarité du travail de recensement des "langues de France" effectué sous l’égide de la Direction Générale de la Langue Française et des Langues de France (DGLFLF). L’excellent rapport de Bernard Cerquiglini sur "les langues de la France" (voir le site de la DGLFLF, et le corpus de la parole mis en ligne par le Ministère de la Culture n’inventorient que les langues d’implantation relativement ancienne, en laissant de côté celles des migrants plus récents (chinois, tamoul, haïtien, langues d’Afrique subsaharienne, par exemple).

Dates: 
2013 à 2030
Responsable(s): 
Anne Hertz et Elena Soare
Membres: 

Responsables

  • Anne Zribi-Hertz (morphosyntaxe théorique et descriptive)
  • Elena Soare (morphosyntaxe et sémantique)
  • Sarra El Ayari (responsable technique)

 

Didactique, acquisition L2, anthropologie de la communication

  • Annie-Claude Demagny
  • Ewa Lenart
  • Elodie Oursel
  • Marzena Watorek

 

Domaines spécifiques

  • Matilde Accattoli (italien)
  • Patricia Cabredo Hofherr (allemand)
  • Dana Cohen (hébreu)
  • Brigitte Garcia (langues des signes)
  • Mathilde Hutin (phonologie)
  • Adèle Jatteau (phonologie)
  • Tatiana Kiseleva (russe)
  • Brenda Laca (espagnol)
  • Mohamed Lahrouchi (arabe, berbère, sémitique)
  • Ewa Lenart (polonais)
  • Marie-Thérèse L'Huillier (LSF)
  • Léa Nash (russe, géorgien)
  • Isabelle Roy (persan)
  • Michela Russo (italien)
  • Marie-Anne Sallandre (LSF)
  • Elena Soare (roumain)
  • Francesc Torres Tamarit (catalan)
  • Sophie Wauquier (phonologie, acquisition)
  • Anne Zribi-Hertz (créole haïtien, français)
Equipe(s): 
Porté par SFL

Pages